Paris, le 5 mars 2020 — Comment se positionnent les candidats à la Mairie de Paris sur le tri des biodéchets (déchets alimentaires), qui sera obligatoire au 31 décembre 2023 ? Groupe local de Zero Waste France, l’association Zero Waste Paris rappelle le positionnement de 6 candidats parisiens : 

  • Anne Hidalgo (Paris en commun)
  • Agnès Buzyn (Ensemble pour Paris) 
  • David Belliard (L’écologie pour Paris)
  • Rachida Dati (Engagés pour changer Paris)
  • Cédric Villani (Le nouveau Paris)
  • Danielle Simonnet (Décidons Paris)

Point positif, la thématique des biodéchets est bien présente dans les programmes. Quatre candidats la mentionnent explicitement (Hidalgo, Belliard, Villani, Simonnet), et quatre se sont exprimés pour une généralisation de la collecte séparée des biodéchets (Hidalgo, Buzyn, Villani, Simonnet). 

Déjà expérimentée dans le 2e, 12e et 19e arrondissement, cette mesure est nécessaire dans les agglomérations denses comme Paris, où le compostage de proximité et la collecte auprès des professionnels ne suffiront pas à capter les biodéchets produits par les habitants.

Position de chaque liste

Anne Hidalgo propose de valoriser tous les biodéchets grâce au compost et à la collecte séparée. Il s’agit de poursuivre l’installation de composteurs collectifs et de généraliser le tri des déchets alimentaires à tout Paris.

Agnès Buzyn n’évoque ni les biodéchets ni le compost dans son programme. Le représentant de sa liste s’est néanmoins dit favorable à la généralisation de la collecte des biodéchets lors d’un débat “zéro déchet et municipales” organisé le 22 février 2020.

David Belliard souhaite organiser un plan de compost de proximité et généraliser la collecte des biodéchets dans toute la restauration municipale. Il ne se positionne cependant pas une généralisation de cette collecte à tout Paris.

Rachida Dati n’aborde pas le tri à la source des biodéchets dans son programme. Malgré la présence d’un représentant de cette liste au débat “zéro déchet et municipales”, aucun positionnement ne se dégage sur le sujet.

Cédric Villani veut généraliser la collecte des biodéchets, mais souhaite un bilan de l’expérimentation avant toute généralisation. Il souhaite réaliser un tour d’Europe des meilleures pratiques en la matière en amont de l’étendue de cette collecte.

Danielle Simonnet souhaite généraliser la collecte des biodéchets et développer les composteurs de proximité dans tous les quartiers, à l’instar des collecteurs de verre.

Une obligation prévue dès 2015

Comme le rappelle Zero Waste France, la généralisation du tri à la source des biodéchets est une obligation prévue depuis loi de transition énergétique de 2015, et réaffirmée en 2018 par la directive européenne n°2008/98. Elle devra être effective d’ici fin 2023.

Il s’agit d’une politique structurante dans la mesure où les déchets organiques représentent environ 30% des ordures ménagères résiduelles, qui en région parisienne finissent le plus souvent incinérées.

Triés à la source par les ménages, ces biodéchets peuvent pourtant devenir des composts utilisables en agriculture, après une éventuelle phase de production énergétique par méthanisation.

Sources

Les éléments ci-dessus s’appuient sur :