Embarquer le grand public dans l’aventure zéro déchet

Zero Waste Paris accompagne des défis “famille zéro déchet”. Aujourd’hui, plongée dans le fonctionnement de notre groupe de travail dédié à cette action. On y découvre comment se passe un défi, avec l’exemple du défi de Rueil-Malmaison, qui se déroule actuellement.

Sensibilisation grand public dans le cadre du défi foyer zéro déchet à Rueil-Malmaison.

Chez nous adhérent⋅es ou sympathisant⋅es, nous comprenons la démarche zéro déchet et mettons des gestes en place dans notre quotidien, ce n’est pas forcément le cas de la majorité. Pour beaucoup, cette démarche semble exigeante, réservée à des ascètes et trop éloignée des préoccupations quotidiennes.

C’est pour démontrer le contraire et rendre la démarche accessible au plus grand nombre qu’ont été créé les défis “zéro déchet”. Lancés depuis quelques années en France à l’initiative d’associations ou de collectivités, ils connaissent un succès croissant. Zero Waste Paris accompagne cette année deux défis ce type :

  • pour la ville de Rueil-Malmaison, accompagnement de 33 foyers
  • en partenariat à l’Agence parisienne du climat, accompagnement de 34 foyers

Aujourd’hui notre groupe de travail dédié aux défis a besoin de renforts ! En particulier pour ses prochains ateliers (création animation), pour sa communication (newsletters et la gestion du groupe Facebook) et pour constituer un ensemble de contenus clef en main, qui pourrait être utilisé pour l’animation de prochains défis.

Vous êtes une municipalité / intercommunalité et vous souhaitez lancer des défis zéro déchet sur votre territoire, n’hésitez pas à faire appel à nous !

En quoi cela consiste ?

Faisons un zoom sur le défi organisé à Rueil-Malmaison. Entre mi-janvier et début juin 2021, soit 4,5 mois, chacun des 33 foyers sélectionnés a pour objectif de réduire de 25% le poids de ses déchets. D’autres expériences sur d’autres territoires ont démontré qu’on pouvait enregistrer jusque 50% de réduction de ses déchets, donc cet objectif est largement atteignable !

Le défi commence par 3 semaines de période de référence, période servant à évaluer notre production moyenne de déchets. À l’issue de ces 3 semaines, l’objectif est de mettre en place de nouveaux gestes pour réduire ce poids.

Trois flux de déchets sont pesés : ordures ménagères, tri sélectif et verre (et si les participants le souhaitent, compost). Pour les pesées, Zero Waste Paris a conclu un partenariat avec Ludeko, entreprise de l’ESS qui propose des pesons connectés pour peser sa poubelle.

Comment cela se passe ?

La ville de Rueil-Malmaison a mené une campagne de recrutement et près de 80 foyers ont répondu à l’appel. 33 foyers ont été sélectionnés sur plusieurs critères :

  • représentativité de tous les quartiers de la ville,
  • diversité des configurations (colocation, foyer unipersonnel, familles…),
  • diversité du niveau d’avancement dans la démarche (débutant ou expérimenté)

Lors de l’évènement de lancement, un kit de démarrage a été remis à chaque foyer participant. Il comprend un livre, un peson (prêté), un autocollant “Stop pub”, un sac “Tote bag“, une gourde et un composteur ou lombricomposteur proposé par la ville de Rueil-Malmaison.

Durant toute la durée du défi, des ateliers jalonnent le parcours des participants :

  • 1 atelier d’initiation au zéro déchet
  • 6 ateliers thématiques (cuisine anti gaspi, fabrication de produits ménagers et de produits cosmétiques, atelier “se passer de neuf”, etc.)
  • 2 formations au compostage / lombricompostage
  • 1 atelier pour devenir ambassadeur⋅ice zéro déchet
  • des mini-ateliers de 5 foyers d’échanges, questions/réponses et de retours d’expérience

En parallèle, les participants sont accompagnés par une newsletter hebdomadaire (le geste de la semaine, le tuto de la semaine, prochains ateliers), un groupe Facebook actif (50 inscrites) et un suivi personnalisé.

Notons que ces défis sont organisés en collaboration avec les commerçants zéro déchet de la ville et les autres acteurs du territoire comme la Ressourcerie du Cercle.

Au final, une belle dynamique collective en cette période difficile, des participant⋅es plus expérimenté⋅es qui partagent leurs bonnes pratiques avec les novices, des participant⋅es qui changent durablement leurs habitudes. Bref, que du positif !

Et après, quelles sont les perspectives ?

Bien souvent, les bénéfices iront au-delà de ces quelques mois de défi et pour certains foyers il y aura un changement profond et durable de leur comportement et de leur consommation. Ces citoyens deviendront de véritables ambassadeurs du zéro déchet qui pourront essaimer sur le territoire.

C’est du gagnant-gagnant, également pour les municipalités. Une réduction de déchets se répercute en économies monétaires sur la collecte et le traitement des déchets, en citoyens impliqués sur leur territoire, qui interagissent avec les commerçants de proximité et d’acteurs locaux.

Coté Zero Waste Paris, nous travaillons à disposer d’une base d’un contenu clef en main, de supports prêts à l’emploi, afin de mettre en place ces défis efficacement pour d’autres villes. Ces défis nous semblent être un excellent moyen de sensibiliser le grand public, et de nombreux groupes locaux Zero Waste France l’ont compris.

Retour haut de page