Sensibilisation à la collecte des biodéchets Paris

Sur le terrain : sensibilisation à la collecte des biodéchets

Vous vous demandez comment nous agissons concrètement et localement auprès des habitants de Paris et d’Île-de-France ? On vous emmène sur le terrain avec les bénévoles de Zero Waste Paris !

Suite à un partenariat avec la Direction de la propreté et de l’eau (DPE) de Paris en 2021, nous réalisons régulièrement des interventions de sensibilisation à la collecte des biodéchets sur les marchés parisiens.

Biodéchets, quésako ? Les biodéchets, ce sont tous les déchets alimentaires que nous produisons, par exemple les épluchures de fruits et légumes, les restes de repas non comestibles ou les aliments périmés sans emballage, les sachets de thé usagés ou le marc de café… Bref, tous les déchets que l’on peut composter et bien plus encore.

Dans le cadre de nos interventions sur les marchés parisiens, nous invitons les habitant.es de chaque arrondissement à apporter tous leurs déchets alimentaires dans des bornes d’apport volontaires, pour qu’ils soient revalorisés, non pas par compostage mais par méthanisation. En composteur, qu’il soit individuel ou collectif, certains déchets organiques sont à éviter afin de ne pas perturber l’équilibre du bac de compostage. Dans le cas de la méthanisation, tous les types de déchets alimentaires sont acceptés, ce qui rend le tri plus simple.

Et maintenant, laissons la parole à celles et ceux qui parleront le mieux de nos actions de sensibilisation à la collecte des biodéchets : les bénévoles qui agissent sur le terrain !

Pourquoi la collecte des biodéchets ?

Par Eric, bénévole depuis mai 2021

À partir du 1er janvier 2024, les collectivités territoriales partout en France devront avoir mis en place un tri à la source des biodéchets. Cette obligation, inscrite dans la loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC) du 10 février 2020, est la transposition dans le droit français d’une directive européenne, dont l’objectif est de valoriser les déchets de cuisine, de table et de jardin, qui représentent environ un tiers du poids de nos poubelles.

Jusqu’à présent, ces biodéchets sont incinérés ou enfouis avec les Ordures Ménagères Résiduelles sans distinction, ce qui est une gageure ! En effet, ils sont constitués à 70% d’eau et demandent donc beaucoup d’énergie pour être brûlés en incinérateurs, et ils dégagent du méthane s’ils sont enfouis en décharges. Or ce méthane libéré dans l’atmosphère constitue un puissant gaz à effet de serre, qui contribue au dérèglement climatique.

Les biodéchets représentent environ un tiers du poids de nos poubelles.
Les biodéchets représentent environ 1/3 du poids de nos poubelles !

En triant à la source les biodéchets chez les particuliers autant que chez les professionnels, on peut les valoriser, organiser leur recyclage organique pour faire retourner à la terre leurs nutriments, limiter les nuisances, et même récupérer le méthane émis lors de leur décomposition dans certaines conditions. On peut valoriser sur place les biodéchets en faisant du compost, à domicile ou en compostage partagé, mais il faut disposer de matières sèches à mélanger aux déchets alimentaires et trouver des débouchés à proximité immédiate pour utiliser le compost mûr obtenu. Bien réalisé et suivi, le compostage produit bien plus de bénéfices que de nuisances et peut même se faire en appartement, avec un lombricomposteur.

Quand cette valorisation de proximité n’est pas possible ou pas suffisamment adoptée, et c’est parfois le cas en milieu urbain dense, il faut organiser une collecte des biodéchets, qui nécessite des moyens financiers, logistiques, et un traitement dans des installations de valorisation de grande capacité : plateforme de compostage ou centre de méthanisation. 

A Paris, les biodéchets collectés sont acheminés vers des unités de méthanisation franciliennes, qui récupèrent le méthane (issu de leur fermentation sans oxygène) et le résidu des matières solides, appelé « digestat », pour fertiliser les sols agricoles. Le méthane peut être utilisé pour faire rouler des bus, produire de la chaleur ou être injecté dans le réseau de gaz de la ville.” 

Concrètement, comment se déroulent ces interventions ?

Par Rémy, bénévole depuis janvier 2022

“Nous intervenons sur les marchés parisiens équipés de bornes d’apport volontaire, ce qui permet aux habitant.es de déposer leurs déchets alimentaires régulièrement sans avoir de bac spécifique en pied d’immeuble (qui peut poser problème, notamment par manque de place).

Nos interventions s’effectuent par groupe de 3 à 4 personnes en semaine ou le week-end et durent généralement 3h30, le matin ou l’après-midi. En pratique, l’action commence par la mise en place du matériel (table, chaises, bio-seaux, sacs compostables, dépliants explicatifs, etc.) auprès du service de la DPE, qui revient chercher le matériel en fin d’intervention.

Nous essayons alors de capter l’attention des passant.es afin de discuter brièvement avec eux pour les sensibiliser au tri des biodéchets : certains sont curieux et viennent spontanément vers nous, pour les autres un simple “Bonjour Monsieur/Madame, connaissez-vous le tri des déchets alimentaires ?” permet généralement d’ouvrir l’échange. 

Sensibilisation à la collecte des biodéchets sur Paris

Nous expliquons alors l’intérêt de la démarche et donnons les modalités pratiques en restant ouverts aux questions. Pour conclure, nous leur distribuons le matériel de tri (bio-seaux et sacs compostables) s’ils en manifestent la volonté.

Après quelques interventions, je sens un certain engouement autour de la valorisation des biodéchets de la part d’une partie de la population qui est variée en termes de profils (âge, genre, etc.). C’est encourageant ! D’autant que j’ai vérifié sur plusieurs marchés et les gens jouent globalement le jeu, puisque je ne constate quasiment pas d’autres déchets que les biodéchets dans les bornes d’apport volontaire.” 

Qui peut animer ces actions de sensibilisation ?

Par Milène, bénévole depuis novembre 2021

“Les actions de sensibilisation sur les marchés sont accessibles à tous les bénévoles de Zero Waste Paris, même les nouveaux arrivants. J’ai moi-même choisi de vivre ma première expérience en tant que bénévole lors d’une matinée de sensibilisation sur un marché parisien en mars 2022.

C’était pour moi une expérience très enrichissante ! Après quelques explications données par les autres bénévoles, j’ai pu démarrer rapidement les échanges avec les habitant.es du quartier ainsi que la distribution des bio-seaux. Les passant.es semblaient très intéressés par cette collecte et posaient beaucoup de questions sur son fonctionnement, ainsi que sur la méthanisation. 

Il faut dire que généralement, la mairie d’arrondissement prévient en amont les habitant.es du quartier de l’opération de sensibilisation et distribution, donc beaucoup de gens venaient nous retrouver pour chercher leur kit, sans que nous ayons à les convaincre, juste à leur expliquer le principe.

Cette intervention m’a donné envie de participer à d’autres actions sur le terrain avec Zero Waste Paris !” 

Vous voulez avoir un impact concret et local pour la réduction des déchets et du gaspillage en région parisienne ? N’hésitez pas à rejoindre les bénévoles de Zero Waste Paris pour être au cœur de l’action, que ce soit sur la sensibilisation à la collecte des biodéchets ou sur plein d’autres projets !

Vous connaissez déjà les différents champs d’action de l’association ? Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à lire nos articles sur chacun de nos groupes de travail, par exemple le GT-Formations, ou à découvrir tous nos accompagnements et prestations.

1 réflexion sur “Sur le terrain : sensibilisation à la collecte des biodéchets”

  1. Bonjour
    Avez vous une antenne à Bordeaux ?
    J’aimerais m’investir dans votre association
    Merci
    Marianne Faure

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page