Préparer une rentrée zéro déchet

La rentrée approche à grands pas ! Et qui dit rentrée dit fournitures scolaires… Voici le témoignage de Sophie Polspoel, bénévole à Zero Waste Paris, sur comment préparer la rentrée en mode zéro déchet !

Des fournitures scolaires en mode zéro déchet, c’est possible et ce n’est pas si dur à trouver ! Expert ou débutant en zéro déchet, vous trouverez des trucs et astuces dans cet article, qui résulte d’une veille sur le sujet, de quelques essais et des recherches de la maman d’un enfant de 8 ans (qui a adoré faire la chasse aux fournitures en mode zéro déchet !).

Quelques règles d’or à appliquer

La base, c’est la RÉUTILISATION ! Réutiliser des fournitures d’une année sur l’autre d’abord : cartable, trousses, ciseaux, taille-crayon, règle, compas, ardoise, porte-vue, classeur, pochettes plastifiées, pochettes cartonnées, protège-cahiers… Mais également des fournitures qu’on a déjà à la maison, même au CP : des crayons à papier ou stylos bleu ou noir reçus à droite et à gauche, des crayons ou des feutres de coloriage (peut être qu’on en trouvera même 12 de chaque dans tous ceux accumulés à la maison), un taille-crayon, des ciseaux ou une gomme que nous avons déjà en 3 exemplaires à la maison.

Pensez également à demander autour de vous (famille, amis), voire à récupérer des fournitures de vos études, restées inutilisées. Personnellement, j’ai retrouvé 10 feutres stabilo pen 68 toujours fonctionnels après 10 ans dans tiroir, et enfin rangé (ou plutôt jeté) mes cours pour récupérer classeurs, pochettes et feuilles de brouillon. Afin de limiter le gaspillage de papier, n’hésitez pas à continuer les cahiers d’une année sur l’autre, ou à défaut, à récupérer les pages non utilisées de fin de cahier pour en faire un cahier de brouillon ou un agenda (voir plus loin).

Des crayons de couleurs, un carnet, et plusieurs trousses (à stylo, à crayons).
Crédit : Sophie Polspoel.

Vient ensuite la SECONDE MAIN : les ressourceries font très souvent des ventes spéciales fournitures scolaires. Les brocantes d’été peuvent aussi être l’occasion de revendre ou trouver à prix mini. Les sites de seconde main permettront de trouver cartables et trousses pour une deuxième vie. L’anticipation dans ce cas est toujours notre meilleure alliée pour trouver les perles rares. De plus en plus d’initiatives de dons et autres « gratiférias » voient le jour, à vérifier si votre boutique zéro déchet ou association locale ne propose pas une boîte à cet effet.

La FABRICATION MAISON peut s’appliquer en couture avec des tissus de récup pour les trousses, le sac de sport, la chiffonnette, la pochette d’ardoise (pour la protéger et prolonger sa durée de vie), les protège-cahiers… Pour les trousses par exemple, j’ai utilisé la toile d’un pantalon adulte déchiré, des chutes de tissus et n’ai acheté qu’un écusson (pour personnaliser), de l’entoilage et 2 fermetures éclairs.

Pour les protège-cahiers, une vieille chemise peut faire l’affaire avec ce tuto. Petit conseil : pour éviter la surcouture, j’ai dessiné le contour du cahier sur le tissu pour coudre au plus juste. Et en fonction de l’âge et de l’intérêt de l’enfant, il peut aussi s’impliquer.

Trousse fabriquée maison avec la toile d’un pantalon déchiré – tuto couture utilisé: La trousse double compartiment de Madalena.

Pour fabriquer soi-même un cahier de brouillon ou un agenda à partir de feuilles non utilisées de fin de cahier, on peut choisir la reliure japonaise, les grosses agrafes (si pas trop épais), 2 ou 4 anneaux brisés pour reliure ou la reliure spirale en plastique dans les copy-shop (Idée d’agenda par le quotidien magique). Si votre enfant a reçu des cahiers en polypropylène, vous pouvez récupérer la couverture pour solidifier un simple cahier cartonné (agrafer la couverture par dessus), l’utiliser pour refaire un cahier avec une reliure, une pochette pour l’équerre ou de l’art plastique.

Reliure japonaise.
Exemple de reliure japonaise.

Et pour tout ce que vous n’aurez pas trouvé avec ces 3 techniques, il reste l’ACHAT SANS EMBALLAGE en privilégiant les papeteries locales ! En général de bon conseil et à l’écoute du client, n’hésitez pas à leur demander certaines alternatives sans plastique comme le crayon d’ardoise (et taille-crayon adapté si besoin), les crayons surligneurs fluo, les stylos rechargeables ou plumes, des feutres et crayons à l’unité, des cahiers en papier recyclé, etc.  Certes, c’est un peu plus cher mais vous achetez la quantité réellement nécessaire, vous pourrez y retourner en cours d’année et si vous êtes en mode réutilisation, seconde main et fait maison, vous aurez déjà largement réduit le budget !

Le SOIN et l’ÉTIQUETAGE sont essentiels pour prolonger la durée de vie des fournitures scolaires. En tant que parents, nous pouvons bien sûr expliquer à nos enfants l’importance de prendre soin de ses affaires et vérifier régulièrement la trousse et le contenu du cartable. Étiqueter chaque fourniture, même chaque crayon et feutre, permettra de diminuer les risques de perte ou d’échange (jamais non nul bien évidemment !). Pour l’anecdote, mon fils a retrouvé son feutre bleu perdu à l’école l’année scolaire suivante ! À défaut d’étiquettes spéciales, des mini papiers, un stylo et du ruban de type scotch feront l’affaire !

Les fournitures en détails

Le choix du cartable

Les enfants qui font les 5 ans d’école élémentaire avec un seul cartable se font de plus en plus rares, et pourtant c’est possible. Choisir un cartable robuste, intemporel, sans roulette, à deux compartiments, avec des bretelles rembourrées, idéalement réparable est possible. Mais en neuf, il faut débourser une certaine somme, la seconde main est une bonne option dans ce cas.

Le cartable de 40-41cm peut paraître pour certains enfants un peu grand pour l’année au CP, mais dès le CE1 il convient très bien. L’autre solution est d’en avoir un plus petit en prêt ou en seconde main pour le CP avant de passer au cartable 40-41cm ou bien de choisir un 38cm pour le cycle 1 (CP-CE1-CE2) et passer au sac à dos en CM1 que votre enfant gardera ensuite au collège ! L’idée est de choisir une couleur neutre pour ne pas se lasser (et même pouvoir le passer au frère/sœur/cousin/cousine) et de le personnaliser avec un accessoire comme un porte-clé par exemple.

Crayon d’ardoise

Il existe différents crayons gras qui peuvent écrire sur différents supports (ardoise, verre, papier, carton) : Stabilo woody 3en1, Majuscule O’color, Lyra groove triple one, Staedtler Noris Junior 3en1… Le crayon Woody 3en1 est le seul crayon gras qui se vend à la pièce (environ 2,20€ – 2,40€) et se trouve en commerce physique (magasin d’art, papeterie). Sans plastique et sans odeur, il remplace plusieurs feutres d’ardoise, il est donc aussi économique ! Pour l’effacer complètement, il lui faut un tout petit peu d’eau : un spray d’eau et une microfibre ou simplement mettre 1 goutte d’eau et effacer avec une microfibre (le soir à la maison par exemple, en journée l’effacer à sec est suffisant, il restera une nuée colorée).

Crayons pour enfants.
Exemple de crayons Stabilo Woody 3en1.

Attention : il est sensible à l’humidité et aux fortes chaleurs et peut donc tacher la trousse dans ces cas. Il est nécessaire d’avoir un taille-crayon adapté pour les gros crayons mais le crayon ne doit pas se tailler trop souvent. J’ai également testé les O’color de Majuscule mais j’ai été assez déçue : en tombant, la mine s’est cassée à l’intérieur.

Crayons surligneurs fluo

Les crayons surligneurs fluo sont proposés par différentes marques : Faber & Castell, Conté, Caran d’Ache, Bruynzeel… Mais pas toujours facile à trouver en commerce. Par contre, il ne faut pas hésiter à demander dans les papeteries locales. À défaut, sur les sites de vente en ligne d’articles éco-responsables, on peut trouver des crayons fluos. Si par contre il vous faut vraiment un surligneur classique, sachez que Stabilo boss propose des recharges mais il faudra voir en fin de vie si la pointe est encore en état pour doubler la durée de vie du surligneur. Faber & Castell et Edding proposent également des systèmes de recharge.

Carnet avec crayons de couleurs.
Exemple de crayons surligneurs fluo.

Stylos rechargeables ou plume

Je n’ai pas testé ni exploré l’option du stylo plume avec cartouche rechargeable, mais c’est sans doute une option pour des enfants plus grands et soigneux (éviter la perte du stylo et gérer la recharge d’encre). Pour des enfants plus jeunes donc, un stylo-bille avec une recharge notamment pour le bleu peut être une bonne option, encore faut-il trouver la recharge nécessaire en magasin !

À défaut et surtout si risque de perte, le fameux stylo bic crystal acheté en vrac permettra d’écrire tout de même 2km de ligne. La fameuse marque a sorti cette année une version “chic” avec 2 recharges mais le prix est malheureusement assez élevé pour l’équivalent de 3 stylos. Les stylos gommes Frixion ont des recharges que l’on trouve facilement mais il faut souvent changer la recharge et certains enseignants n’acceptent pas les stylos gommes.

Sachez également que le fameux BIC 4 couleurs peut se recharger par couleur : à demander à votre papeterie ! (Par contre les enseignants n’aiment pas les clics incessants, les échanges de couleurs par les enfants et le corps du stylo plus gros pour la prise en main)

Crayons à la pièce

En magasin d’art, vous pourrez trouver des crayons à la pièce de très bonne qualité. Pour la qualité nécessaire pour du coloriage scolaire, le moins cher devrait amplement suffire (j’en ai trouvé à 0,75€/pièce). Chez Sostrene Grene, il y a également des crayons vendus à la pièce (0,5€/pièce). Stabilo easygrip et Faber & Castell color grip proposent également l’achat à l’unité (entre 1,5€ et 2€ l’unité). À défaut, il est parfois possible de trouver des pochettes de 6 crayons ou un double crayon rouge et bleu (ce sont les couleurs les plus utilisées en général). Autre possibilité, le rallonge-crayon (à trouver en magasin d’art). NB : je ne recommande pas la marque Evolution mais ce sont des crayons que j’avais laissé traîner dans un tiroir depuis 10 ans.

Crayons de couleurs usagés.
Ensemble de crayons après 3 ans d’utilisation, le rouge vient d’être remplacé par un crayon aquarellable Boesner. Ils sont tous étiquetés.

Feutres à la pièce

Avant de jeter vos feutres en fin de vie ou si ceux-ci ont séché, essayez de tremper leur pointe dans un fond d’eau pendant 5 minutes ou de vinaigre pendant 5 secondes et laissez-les reposer à l’horizontal 10 minutes (voire quelques jours). Le stockage à l’horizontal est en général conseillé pour prolonger la durée de vie des feutres. 

Pour le rachat à la pièce, on peut facilement trouver les Stabilo Pen 68 en magasin d’art (environ 1,15€/pièce ) mais ces feutres n’étant pas ultra lavables sur les mains et vêtements, ils ne sont pas recommandés avant le CP. Les Stabilo Scribbi se vendent également à la pièce (environ 1,5€/pièce). Comme alternative ultra-lavable, vous pouvez trouver les Stabilo Power en pochette de 12 de la même couleur (environ 0,4€/pièce).

Pensez à acheter groupé avec d’autres parents, vous verrez que c’est toujours les mêmes couleurs qui s’épuisent en premier : rouge, jaune, noir, bleu, … Je ne les ai pas encore trouvés en magasin physique mais n’hésitez pas à demander à votre papeterie locale qui pourrait sans doute les commander, voire penser à les proposer en magasin (à défaut, ils se trouvent chez Cultura en exclu web). En ligne, le Géant des beaux-arts propose également l’achat à la pièce de feutres BIC VISA et VISACOLOR XL (pour les maternelles), je n’en ai par contre pas trouvé en magasin à Paris 11. Pour les feutres, soyez fiers de les avoir dépareillés et limitez le choix à 12.

Colle

Les bâtons de colle représentent beaucoup de plastique mais restent l’option la plus saine recommandée par l’Ademe pour une colle à base d’amidon et sans solvant. Toutefois, il est possible de trouver de la colle liquide sans solvant (notamment la Cléopatre Végétale Clébio) et certains enseignants tentent le projet de colle liquide en classe. La proposition des “Profs en Transition” est d’utiliser la colle liquide rechargeable à roulette de Pentel pour la facilité d’application et de remplir le pot ensuite avec de la colle liquide sans solvant de Cléopâtre. Si votre enfant est le seul en classe à utiliser de la colle liquide, assurez-vous qu’il maîtrise bien son application.

Règle en bois

La règle en plastique transparent est souvent demandée sur les listes scolaires, mais il est possible de la remplacer par une règle en bois. Par contre pour la géométrie, il est important de garder l’équerre en plastique transparent. Et pour épargner les oreilles des enseignants, ne donnez surtout pas de règles en métal à votre enfant !

Pour tous les outils d’écriture en fin de vie, certaines écoles et certaines enseignes de papeterie proposent de récolter les stylos, feutres, etc. pour les RECYCLER via un programme de Terra cycle. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’eux pour plus d’informations.

Merci à Sophie pour son témoignage très détaillé. On espère qu’il sera utile pour la rentrée ! Merci également à Morgane et Guillaume pour la mise en ligne du texte et son édition.

6 réflexions sur “Préparer une rentrée zéro déchet”

  1. Le plus grand gaspillage vient de la perte. En tant qu’enseignante, j’ai retrouvé des kilos de fournitures jamais récupérées par les élèves. J’ai donc crée un pole fourniture dans mes salles, où je demande aussi aux élèves de mettre leur stock de copies à petit carreaux à disposition (souvent demandées mais dont les paquets ne sont jamais finis). Il ont le droit de piocher dedans en cas d’oubli.

    Il est sans doute possible de demander aux établissements l’accès à ces fournitures oubliées qui dorment dans les armoires et qu’on hésite à jeter, au cas où un improbable parent d’élève d’il y a dix ans vienne réclamer une trousse couverte de « I Love You » écrits au blanco !

    1. Merci pour cet article très détaillé, une interrogation subsiste toutefois : comment fait-on pour couvrir et protéger les manuels scolaires ?
      Le papier et/ou le tissus sont-ils acceptés par les équipes enseignantes ?

  2. Emilie Quotidien Magique

    Merci de citer mon blog dans cet article! L’agenda réalisé en feuilles de brouillon a beaucoup de succès, notamment la version « Agenda » (1 semaine sur 2 pages)!😉

  3. Bonjour Mauna-Loa,
    Pour protéger les manuels scolaires, si l’enseignant est d’accord (à voir au cas par cas), il est possible de le recouvrir de papier kraft ou de papier cuisson mais il est possible qu’il faille le recouvrir une deuxième fois en cours d’année car cela s’use plus vite que le plastique. Le but de recouvrir le manuel est d’en prolonger la durée de vie. Pour la couverture en tissu, l’idéal est de pouvoir la réutiliser plusieurs années, à voir donc si les manuels ont des tailles standards. Dans le cas de papier ou tissu, il est plus difficile de reconnaître le manuel et certains enseignants m’ont fait noté la difficulté pour des jeunes enfants ou les distraits. Il existe également du plastique transparent en Polypropylène qui se vend sur des sites de fournitures scolaires ou écologiques. En papeterie, je n’ai trouvé jusqu’à présent que du plastique transparent en PVC (si il n’y a aucune indication, il s’agit de PVC). Je n’ai pas testé le PP mais j’ai entendu des professionnels dire que le PP est moins résistant que le PVC.

  4. Merci Sophie pour toutes ces informations ! Je note l’idée du papier cuisson (translucide l’enfant pourra plus facilement reconnaître la couverture).

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page