L'interview des bénévoles - Eric

La main à la pâte avec Eric : l’interview des bénévoles

C’est grâce à toutes ces personnes que l’association Zero Waste Paris peut mener à bien ses actions en faveur du zéro déchet sur le territoire parisien et en île de France ! Des formations grand public au développement de nouveaux outils de sensibilisation, en passant par la communication ou encore les actions de sensibilisation sur les marchés, nos bénévoles sont mobilisé·e·s pour soutenir et partager les valeurs de l’association. Nous avons décidé de les mettre sous les feux des projecteurs en vous présentant une série d’interviews. Après celui de Typhaine, c’est Eric qui répond à nos questions !

Qui es-tu ?

Je suis ingénieur-designer de formation, également diplômé d’une grande école de management. Après une longue carrière dans l’industrie automobile puis dans l’énergie, j’ai entamé il y a quelques années une redirection écologique ; en somme, une décroissance personnelle et professionnelle.
Avec la structure que j’ai créée, Jardins et Compagnie, j’interviens désormais dans la formation professionnelle comme concepteur et animateur de programmes de sensibilisation, de formation et d’accompagnement à la transition écologique.

J’ai troqué la voiture, les avions et la consommation de ma vie d’avant pour les mobilités douces, la sobriété et le compostage. J’ai conservé ma passion pour la marche, le développement personnel, la photo, la musique, et… le football !

Depuis combien de temps es-tu bénévole chez Zero Waste Paris et quel est ton rôle dans l’association ?

J’ai rejoint ZWP il y a bientôt 3 ans. Je suis essentiellement impliqué dans le Groupe de Travail Formations, mais j’aime aussi participer à la vie interne de l’asso, à des actions de terrain et faire de la mise en relation.

Qu’est ce qui t’a donné envie d’intégrer Zero Waste Paris ?

J’avais entamé une démarche zéro déchet depuis quelque temps, à mon rythme. J’ai eu envie d’aller plus loin, de m’engager dans la démarche collective portée par le réseau Zero Waste, pour continuer d’apprendre et transmettre.

Comment décrirais-tu Zero Waste Paris en trois mots ?

Conviction, engagement, bienveillance

Qu’est ce que tu as apporté à l’association et ce qu’elle t’a apporté ?

Je sais juste que j’ai partagé et je partage encore beaucoup de temps, d’énergie, et mon envie d’avancer, à l’écoute de l’époque et de la société pour créer de l’impact écologique et social.
Zero Waste Paris m’a apporté une expérience très enrichissante dans la sensibilisation et la transmission auprès du grand public, mais aussi le plaisir de rencontrer de belles personnes, de faire partie d’un collectif dont je partage les valeurs et qui me procure une belle énergie pour contribuer à la transition écologique.

Quel est ton premier souvenir de Zero Waste Paris ? Une anecdote ?

Lors de la première journée de cohésion à laquelle j’ai participé, j’avais été marqué par le subtil mélange de convivialité et de travail de fond – matérialisé par des ateliers bien conçus et productifs. La journée s’était clôturée par un karaoké très fun et je suis rentré chez moi avec la conviction d’avoir trouvé une asso qui me convenait.

Quelle a été ta première démarche zéro déchet à la maison ?

Remplacer l’eau en bouteilles par l’eau du robinet, purifiée par des perles en céramique dans une carafe. C’est super économique, pratique et efficace pour réduire la consommation de plastique.

Dans un monde idéal, quelle démarche zéro déchet aimerais-tu voir en place dans le quotidien de tout le monde ?

La généralisation de la méthode BISOU ! Car cela signifierait que nous avons réussi collectivement à nous défaire des injonctions à surconsommer, et que nous savons interroger nos besoins avant d’acheter. Et « BISOU partout », ça ferait un joli programme, non ?

Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite à intégrer l’association ?

Chacun.e peut s’engager à la mesure de son temps et de ses compétences, pas besoin d’être expert.e ou de donner un temps minimum à l’asso. Et surtout, faire partie de Zero Waste Paris, ça fait tellement de bien, et l’asso a toujours besoin de nouvelles énergies !

Pourrais-tu nous conseiller un livre, un podcast, un film/documentaire sur la thématique des déchets ?

Deux livres : « Recyclage, le grand enfumage », de Flore Berlingen, et « Déchets partout, justice nulle part », d’Alice Elfassi et Moïra Tourneur (Ed. Rue de l’échiquier).
Ils font comprendre les enjeux associés aux déchets, qui sont le reflet de nos modes de consommation, de production et d’inégalités sociales.

D’autres questions à poser à Eric ou à toute l’équipe de Zero Waste Paris ? Contactez-nous ici ou sur nos réseaux sociaux ! Et si Eric vous a convaincu·e de rejoindre les bénévoles de Zero Waste Paris, c’est par ici 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut